• mriae-adea

APÉRO-THÉMATIQUE N°14 - MIGRATION & RÉFUGIÉS

Mis à jour : févr. 21

Le 5 février les étudiant.e.s du MRIAE ont pu s’entretenir avec Sofiane Alsaar, diplômé du MRIAE en 2014 et actuellement Programme Officer (Counter Trafficking) and Gender Focal Point au sein du bureau du Caire de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) – ONU Migration, fonctions qu'il exerce depuis octobre 2019.

Lors de ses études au MRIAE, M. Alsaar effectue un stage de deux mois au Bahreïn, à l’ambassade de France à Manama. Fort de cette expérience enrichissante et qui lui a permis d’acquérir de nombreuses responsabilités, il effectue son stage de 6 mois à Beyrouth auprès du Conseiller de coopération et d'action culturelle (COCAC). 


À la suite de ces deux expériences professionnelles, Sofiane Alsaar s'oriente vers un Master en alternance au CELSA, pour étudier la communication de crise. Il fait alors son alternance au sein du groupe BNP Paribas à la direction des relations internationales.

Après son master, M. Alsaar rejoint l’Institut Français du Proche Orient en Jordanie. Il rejoint ensuite l’Office Français de Protection des Réfugiés Apatrides en tant qu’officier de protection où il a notamment été chargé d'instruire les demandes de protection internationale de personnes originaires du Soudan, d’Irak, d’Albanie, de Géorgie ou d’Afghanistan.

Il décide ensuite de postuler auprès du programme des Volontaires des Nations Unies (VNU), ce qui lui permet d’intégrer l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) au Caire où il est actuellement en charge du programme contre la traite des êtres humains.

Grâce à cet apéro-thématique, les étudiant.e.s du MRIAE ont pu en apprendre plus sur les programmes des Volontaires des Nations Unies et les opportunités professionnelles en relation avec les domaines de la migration et des droits de l'Homme.

Nous remercions M. Alsaar pour ses précieux conseils concernant l’importance du réseau professionnel, les stratégies de recherche de stages ainsi que pour le temps qu’il nous a accordé.

L'ADEA


22 vues0 commentaire